• Le banc

    Le banc

     

     

    C'est le compagnon des oiseaux qui s'y posent

    C'est l'ami du moineau qui veut se reposer

    C'est le soutien du vieil homme malade

    C'est le repos attendu dans la promenade

     

    C'est le témoin discret des premiers amours

    C'est l'endroit où l'on se dit « c'est pour toujours »

    C'est le lieu où l'on se bouffe des yeux

    Bref, celui où l'on est heureux

     

    C'est le confident des premiers émois

    C'est le journal intime de la jeune fille

    C'est aussi le recueil de ses larmes

    De ses tristesses, de ses drames

     

    C'est le lit du sans abri, un peu son meilleur ami

    Il soutient la bouteille et les sacs en plastique

    Et quand le sans abri s'allonge pour la nuit

    Il veille, gardien de l'homme abandonné

     

    Le banc le sait, la vie de l'Homme est difficile

    Il voudrait bien lui parler, lui dire sa vérité

    Lui dire à elle que tout va s'arranger, à lui que ce n'est pas fini

    Mais le banc est muet, il garde ses secrets


  • Commentaires

    1
    Volcane
    Samedi 23 Avril 2005 à 11:32
    sur ce banc
    Tom de Vand...tu es si loin à présent. Laisse-moi te dire, à demi-mots, sur ce banc...que tu me manques...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :