• L'ENFANT

    Il est le fruit d'un amour ou celui d'un drame

    Il a le cœur joyeux ou la peau marquée

    Par les coups d'un lâche lui-même frappé

    Il est parmi les hommes, ces fous, celui qui a une âme

     

    Il est le petit garçon mit dans un placard

    Pour unique compagnon il a son imagination

    Véritable amie, mère de substitution

    Elle n'en a pas moins un tendre regard

     

    Elle le guide de la main au monde des rêves

    Lui montre le chemin des contes de fées et des magiciens

    Lui en profite et rejoins les autres gamins

    Il va de rêve en rêve, de grève en grève

     

    Et sur ces rivages imaginaires il veut s'abandonner

    Inverser le cours du temps, ne plus revenir

    Pouvoir comme les autres enfants être aimés

    Pouvoir comme les autres enfants sauter, danser et rire

     

    Mais il n'est pas l'enfant souhaité

    Il est celui de l'opprobre et de la méchanceté

    Alors il doit rester dans ce placard plein de haine et de colère

    Il doit rester là, à attendre sa mère

     

    La porte s'ouvre, ce n'est pas elle

    C'est Dieu avec ses anges et une paire d'ailes

    C'est la grande évasion pour ce laissé pour compte

    C'est la justice de Dieu, de ses hommes il a honte

     

    La fange a disparue, l'enfant peut sourire

    Pour aller danser dans le ciel et monter très haut

    Se contempler dans un nuage voir combien il est beau

    Ce petit homme qui n'avait pas droit de vivre........


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :