• Dialogue avec un fusil

    Il est fier le fusil dans les bras du soldat,</em /></strong />

    Il est fier le fusil d'aller au combat.</em /></strong />

    Il est tout neuf, il sort de la caisse,</em /></strong />

    Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'il tuera sans cesse.</em /></strong />

     

    </em /></strong />

    Il parade le fusil dans les rues pleines de monde,</em /></strong />

    Il ouvre grand ses yeux pour voir ses admirateurs.</em /></strong />

    Mais parmi les acclamations, il a peur,</em /></strong />

    De quelques méchants murmures qui grondent.</em /></strong />

     

    </em /></strong />

    Il arrive à les entendre,</em /></strong />

    Comment, ils sont contre la guerre !</em /></strong />

    Mais qu'ils aillent se faire pendre !</em /></strong />

    Moi je suis fier d'aller me battre pour ma Mère.</em /></strong />

     

    </em /></strong />

    Il est sur le champ de bataille,</em /></strong />

    Mais il ne comprend pas comment ?</em /></strong />

    Voir tant de cadavres d'enfants.</em /></strong />

    Ce n'est pas lui, non ce n'est pas possible.</em /></strong />

     

    </em /></strong />

    Il cri le fusil, il veut s'échapper !</em /></strong />

    Ses balles devaient les délivrer et non les tuer.</em /></strong />

    Finalement cette guerre, est ce une sinistre comédie ?</em /></strong />

    Non, le fusil ! c'est une tragédie.</em /></strong />

     

    </em /></strong />

    Le fusil se noie dans le sang rouge.</em /></strong />

    Il voudrait crever ses yeux, ne plus regarder,</em /></strong />

    Mais ses yeux toujours, sur la cible rivés</em /></strong />

    Jusqu'à ce que plus rien ne bouge.</em /></strong />

     

    </em /></strong />

    Le soir son homme, sur sa crosse se repose</em /></strong />

    Mais que se passe t'il ? Mon soldat pleure !</em /></strong />

    C'est son métier, il aime tuer !</em /></strong />

     

    </em /></strong />

    Mon dieu le fusil, ton ignorance me fait peur !!</em /></strong />

    Un soldat, c'est un homme sans la rose..</em /></strong />

    Mais c'est un homme qui a le droit d'aimer.</em /></strong />

     

    </em /></strong />

    Alors oui la paix est la plus belle chose</em /></strong />

    Mais pour y arriver il faut parfois tuer.</em /></strong />

    C'est facile à dire en prose</em /></strong />

    Mais c'est pourtant la vérité..le fusil </em /></strong />


  • Commentaires

    1
    Volcane
    Mercredi 26 Janvier 2005 à 15:17
    guerre
    Ne pleure plus mon arme Tu peux te reposer Tu sais Un jour la guerer finira bien par cesser Elles finissent toujours Il parait... Il parait Mon arme Que la paix existe quelque part Ne pleure plus je t'en supplie J'ai mal de tes larmes de sang J'ai la mort dans l'âme à te consoler. Tu sais mon arme Je ne me sers de toi Que pour défendre vie et honneur Jamais les faibles ne sentent ton souffle froid Je t'ai mise au service de l'amour Parce que j'y crois mon âme... A toi, Tom de Vand, pour ce poème dont j'ai le coeur qui bat comme le feu des mitrailles.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :